10 pièces de matériel que vous devriez remplacer plutôt que réparer

Chaque fois qu’un composant informatique cesse de fonctionner ou devient instable – ce qui, nous le savons tous, arrive de temps en temps – nous devons décider s’il faut le remplacer, le faire réparer ou nous contenter d’une solution temporaire. La réparation ou le dépannage sera presque toujours la solution la moins chère, du moins à court terme. Le remplacement, en revanche, est généralement l’occasion d’une mise à niveau. Voici quelques éléments qui, s’ils sont remplacés (et généralement mis à niveau), peuvent offrir d’excellents avantages, qu’il s’agisse d’une meilleure expérience utilisateur, d’une compatibilité accrue, d’une plus grande longévité ou de la stabilité de l’ensemble du système.

réparation materiel
réparation matériel

N° 1 : Alimentation électrique

L’une des pièces les plus négligées du matériel informatique est le bloc d’alimentation (PSU). Les passionnés d’informatique se vantent souvent de leurs processeurs ultra-rapides, de leurs cartes vidéo haut de gamme et de leurs gigas et gigas de RAM, mais rarement de leurs excellents blocs d’alimentation.

En réalité, le bloc d’alimentation est la dernière chose à négliger lors du choix des composants de notre système. Si le cerveau d’un ordinateur est son processeur, son cœur est l’alimentation. Un bloc d’alimentation usé, sous alimenté, instable ou tout simplement bon marché peut être une cause majeure de défaillance matérielle.

Les besoins en énergie de chaque ordinateur, chaque TV ou même vidéoprojecteur sont différents, mais un bon minimum pour un PC moderne est de 450 watts. Certains systèmes, en particulier ceux dotés de plusieurs cartes vidéo haut de gamme ou de nombreux périphériques et cartes d’extension, peuvent nécessiter un bloc d’alimentation d’une puissance de 800 watts ou plus. Le remplacement d’une alimentation défaillante ou inadéquate peut rendre stable un système auparavant instable.

En plus de fournir suffisamment d’énergie, cette énergie doit être fournie de manière stable. Une cause fréquente de blocages “inexpliqués” et de plantages du système est une baisse de la tension fournie au système lorsqu’il est sous charge, causée par une alimentation de mauvaise qualité. Le moyen le plus simple de trouver un PSU de qualité est de s’en tenir aux grandes marques telles que Antec, EnerMax, et PC Power & Cooling.

N° 2 : Les ventilateurs

Au cours des dernières décennies, les ordinateurs sont devenus de plus en plus puissants, mais aussi de plus en plus chauds. L’époque du Pentium 100 à refroidissement passif est révolue. Aujourd’hui, nous avons des ventilateurs sur les énormes dissipateurs thermiques de nos processeurs, sur nos cartes vidéo monstrueuses et sur les évents d’entrée et de sortie de nos boîtiers d’ordinateur. Tous ces ventilateurs jouent un rôle important en assurant le refroidissement de nos ordinateurs, et nous devons veiller à ce qu’ils continuent à le faire.

L’importance du ventilateur

Les ventilateurs sont l’une des rares pièces qui, lorsqu’elles sont remplacées, ne sont généralement pas remplacées par quelque chose de mieux. Mais ils méritent d’être mentionnés car :

  • Comme ils sont l’une des rares pièces mobiles de notre système, ils sont l’une des plus susceptibles de se briser.
  • Lorsqu’ils se cassent, il est probable qu’ils passent inaperçus ou qu’ils ne causent pas beaucoup d’inquiétude.

Une pièce peu couteuse

De plus, les ventilateurs sont bon marché et faciles à remplacer. Il faut généralement environ 10 euros, 15 minutes et un tournevis pour en installer un nouveau, il n’y a donc aucune excuse valable pour ne pas réparer vos appareils informatiques.

N°3 : Protecteur de surtension / UPS

C’est un autre élément qui assure la sécurité de nos ordinateurs et qui ne doit pas être négligé. Un parasurtenseur peut être une barrette d’alimentation autonome, mais il est également intégré à pratiquement tous les systèmes d’alimentation sans coupure (UPS). Le parasurtenseur protège nos appareils contre les pics d’énergie qui se produisent dans nos circuits à la maison ou au bureau, généralement en raison de la foudre ou de la mise sous tension d’appareils à forte puissance, tels que les sèche-cheveux ou les réfrigérateurs. La réparation d’un parasurtenseur est, au mieux, difficile et coûteuse ; le remplacement est presque toujours la meilleure option.

Il peut être difficile de savoir quand il est temps de remplacer un parasurtenseur, car le composant interne qui dévie l’excès de puissance des surtensions vers le sol s’use simplement avec une utilisation répétée. Cependant, il n’y a souvent aucune interruption de l’alimentation ou autre indication que c’est le cas. Il se peut que vous ayez encore du courant mais que vous ne soyez pas protégé. Les protecteurs les moins chers peuvent s’user après moins de 10 petites surtensions, tandis que les meilleurs peuvent résister à des centaines de surtensions. La chose la plus sûre à faire est d’acheter des protecteurs de meilleure qualité, mais de les remplacer de temps en temps.

N° 4 : Carte graphique

La carte graphique est l’un des éléments les plus importants pour les performances de votre système et l’expérience globale de l’utilisateur. Bien qu’il s’agisse également de l’un des composants les plus coûteux, il y a deux bonnes raisons de la remplacer si votre ancienne carte venait à mordre la poussière.

Tout d’abord, les cartes graphique font partie des composants qui sont améliorés pratiquement tous les jours. Comme pour les processeurs, une carte graphique vieille de deux ans n’est tout simplement pas aussi rapide qu’une carte actuelle et ne dispose pas des dernières fonctionnalités (comme la prise en charge de DirectX 10).

En outre, la carte graphique est le principal obstacle matériel à la migration vers Vista. Les fabricants ne fournissent pas de nouveaux pilotes compatibles avec Vista pour la plupart de leurs anciennes cartes graphique. Cela signifie que beaucoup d’entre nous devront remplacer leurs cartes graphique, qu’elles soient cassées ou non, si nous envisageons de passer à Vista.

5 : Lecteur de supports flash

De nos jours, toutes sortes d’appareils utilisent des cartes flash : appareils photo, lecteurs MP3 et même téléphones portables. Ces petits appareils nous permettent d’emporter nos données partout facilement. Comme il semble que chaque appareil utilise un format différent de support flash, la plupart d’entre nous ont des lecteurs de cartes de type tout-en-un. Si le lecteur se casse ou se perd (ce qui semble arriver souvent), il y a deux excellentes raisons de passer à un modèle plus récent au lieu d’essayer de réparer l’ancien.

Premièrement, de nombreux anciens lecteurs de cartes sont dotés de la norme USB 1.1. Les plus récents utilisent plutôt l’USB 2.0, qui est 40 fois plus rapide. C’est une raison plus que suffisante pour remplacer un vieux lecteur, même s’il n’est pas cassé.

En outre, de nouveaux formats de cartes flash sont constamment mis sur le marché, et lorsqu’ils le sont, vous avez besoin d’un nouveau lecteur pour les utiliser. Par exemple, les cartes Secure Digital High Capacity (SDHC) et xD de Fujifilm ne sont pas prises en charge par les anciens lecteurs.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire